Vickie-Oxymore Morgendorffer

Bio

"Faites-moi confiance. Je peux vraiment être enjouée. Je peux être aimable. Affable. Agréable. Et nous n'en sommes qu'aux "A". Mais ne me demandez pas d'être gentille. La gentillesse n'a rien à voir avec moi." "Il y a deux sortes de femmes celles qui commandent,et celles qui n'obéissent pas" [G.C.] "Pour comprendre quelque chose aux filles, une seule règle : une fille c'est un garçon avec moins de poils." [M.M] "Je n’aime pas parler en public parce que d’une part je n’aime pas parler et d’autre part je n’aime pas spécialement le public. N’étant pas une menteuse chevronnée, je me bornerai à vous dire que ce que j’ai appris par expérience, c’est que le lycée, c’est archi-nul. Si c’était à refaire, je m’arrangerais pour bosser comme une malade dans les petites classes de façon à pouvoir passer directement de la dernière classe de primaire à l’université. Quoi qu’il en soit, une fois énoncée cette vérité première et incontestable que le lycée craint un max, je voudrais ajouter que si on a la chance d’avoir à ses côtés une amie fantastique et que l’on est entourée par une famille prévenante, en fait ça craint pas tant que ça. En conséquence, mon conseil est : croyez fermement à ce en quoi vous croyez, n’en démordez pas jusqu’à ce que ou l’évidence ou bien l’expérience vous prouve que vous avez tort, n’oubliez pas que si l’empereur semble être à poil, c’est que l’empereur est à poil, que dans la vie le mensonge et la vérité ne font pas bon ménage et par ailleurs qu’il n’est aucune facette de l’existence, pas une petite misère ou une grande, qu’on ne puisse relativiser devant une pizza. Merci, au revoir !" [D.M.] “J’ai voulu dire : l’enfer c’est les autres. Mais “l’enfer, c’est les autres a toujours été mal compris. On a cru que je voulais dire par là que nos rapports avec les autres étaient toujours empoisonnés, que c’étaient toujours des rapports infernaux. Or, c’est autre chose que je veux dire. Je veux dire que si les rapports avec autrui sont tordus, viciés, alors l’autre ne peut être que l’enfer. Pourquoi? Parce que les autres sont au fond ce qu’il y’a de plus important en nous-même pour notre propre connaissance de nous-même. Quand nous pensons sur nous, quand nous essayons de nous connaitre, au fond nous usons des connaissances que les autres ont déjà sur nous. Nous nous jugeons avec les moyens que les autres ont, nous ont donné de nous juger. Quoique je dise sur moi, toujours le jugement d’autrui entre dedans. Ce qui veut dire que, si mes rapports sont mauvais, je me mets dans la totale dépendance d’autrui. Et alors en effet je suis en enfer. Et il existe une quantité de gens dans le monde qui sont en enfer parce qu’ils dépendent trop du jugement d’autrui. Mais cela ne veut nullement dire qu’on ne puisse avoir d’autres rapports avec les autres. Ça marque simplement l’importance capitale de tous les autres pour chacun de nous. […] Ce que j’ai voulu indiquer, c’est précisément que beaucoup de gens sont encroûtés dans une série d’habitudes, de coutumes, qu’ils ont sur eux des jugements dont ils souffrent mais qu’ils ne cherchent même pas à changer. Et que ces gens-là sont comme morts. En ce sens qu’ils ne peuvent briser le cadre de leurs soucis, de leurs préoccupations et de leurs coutumes; et qu’ils restent ainsi victimes souvent des jugements qu’on a portés sur eux. A partir de là, il est bien évident qu’ils sont lâches ou méchants par exemple. S’ils ont commencé à être lâches, rien ne vient changer le fait qu’ils étaient lâches. C’est pour cela qu’ils sont morts, c’est pour cela, c’est une manière de dire que c’est une mort vivante que d’être entouré par le souci perpétuel de jugements et d’actions que l’on ne veut pas changer. De sorte que, en vérité, comme nous sommes vivants, j’ai voulu montrer par l’absurde, l’importance chez nous de la liberté, c’est-à-dire, l’importance de changer les actes par d’autres actes. Et si les gens ne le brisent pas, c’est encore librement qu’ils restent. De sorte qu’ils se mettent librement en enfer. ” [J.-P. S.]

Latest Insta posts

Current Online Auctions

Retail price $18.71
winning Mae
Retail price $48.30
winning Lia
Retail price $108.65
winning Mia
Retail price $60.39
winning Kathlyn