Chloé Lei

Bio

" Sacrée Sophie le jeu avait reprit sur les chapeaux de roue. Du bonheur à l'état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C'était mieux que tout. Mieux que la drogue, mieux que l'héro, mieux que la dope, coke, crack, vis, joints, shit, shoot, pète, ganja, marianne, cannabis, bayonne, buvard, acide, LSD, extasy ... Mieux que le sexe, mieux que la fellation, 69, partouze, masturbation, kama-sutra, tantrisme, evade thaïlandaise. Mieux que le nutella, beurre de cacahuètes, milk shake, mayonnaise. Mieux que les trilogies de George Lucas, l'intégrale des Bebettes show, la femme de Nino, mieux que le déhanché des Moupins, Marilyn, la Schtroumpfette, Lara Croft, Naomi Campbell, le grain de beauté de Cindy Crawford, mieux que la face caché de la baie d'Along, et celui d'Hendrix. Mieux que le premier pas d'Armstrong sur la Lune, le Space Mountain, la hotte du père Noël, la fortune de Bill Gates, les NDE, la résurrection de Lazare, les transes du Dalaï-Lama, toutes les picouses de testostérone de Schwarzy, que le collagène dans les lèvres de Paméla Anderson, mieux que Wood-Stock et les rave partys les plus orgasmiques, mieux que la défonce de SAM de Rambo, Morrison & Mandela, Castaméren. Mieux que la liberté, mieux que la vie." " Pour moi, tout avait impeccablement bien commencé. L’ambiance était bonne, le Dj excellent, la température agréable, les filles superbes, l’alcool à gogo, la drogue de qualité. Non indégniablement mes 33 premières années ont été parfaitement bien réussies. Mais je ne vais pas travestir la vérité. Je ne suis pas un gentil garçon. Je suis une grosse merde. Un héros moderne quoi. […] Je suis désolé d’être tellement en avance sur vous, mais c’est moi qui vais décider aujourdhui ce qui vous plaira demain. Je me rdrogue à la nouveauté, et l’avantage de la nouveauté c’est qu’elle ne reste jamais neuve longtemps. L’idéal serait que vous commenciez par me détester avant de détester l’époque qui m’a crée. Donc voilà, je me prénomme Octave, Octave Parango. J’ai passé ma vie à vous manipuler comme 75 000 francs par mois. Quand à force d’économie vous réussirez à vous payer la bagnole de vos rêves, je l’aurais déjà démodé. Je suis celui qui pénètre votre cerveau, je jouis dans votre hémisphère droit. Votre désir ne vous appartient plus, je vous impose le mien. Jamais crétin aussi irresponsable que moi n’a été si puissant depuis 2000 ans."

Latest Insta posts

Current Online Auctions