Alizée May Khanh

Bio

"J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, Couché avec ton fantôme Qu'il ne me reste plus peut-être, Et pourtant, qu'a être fantôme Parmi les fantômes et plus ombre Cent fois que l'ombre qui se promène Et se promènera allègrement Sur le cadran solaire de ta vie." Robert Desnos "La Recherche du temps perdu raconte cette découverte. Le narrateur, tendu vers son devenir écrivain, comprends de quelle manière lʼart transcende le réel, de quelle manière lʼoeuvre dʼart peut produire chez son spectateur un effet à retardement qui se manifeste dans une réminiscence, dans un souvenir involontaire de lʼoeuvre qui, faisant irruption dans le réel, vient se plaquer sur lui comme un calque ou une lentille polarisante, au point dʼen transformer les contours. La réalité nʼest plus ce quʼelle paraissait après quʼelle ait été passée au crible de lʼoeuvre. Il y a, pourrait-on dire, un devenir-oeuvre de la réalité." Jean-Charles Vergne, à propos de l'exposition "Le réel est inadmissible, d'ailleurs il n'existe pas." "I shall be telling this with a sigh Somewhere ages and ages hence : Two roads diverged in a wood, and I I took the one less traveled by, And that has made all the difference." Dead poets society. "Je ne suis pas un voyageur, tu es pour moi le monde." Daphné du Maurier, Ma cousine Rachel. "I went into the woods because I wanted to live deliberately. I wanted to live deep and suck out all the marrow of life, to put to rout all that was not life ; and not, when I came to die, discover that I had not lived." Dead poets society. "Je me demande qui le premier a découvert que la poésie pouvait guérir de l'amour. - J'ai toujours pensé au contraire qu'elle le nourrissait. - Un amour sincère et fort peut-être, mais s'il ne s'agit que d'une vague inclination je pense qu'un simple sonnet peut en avoir raison. - Que préconiser alors, qui encourage l'affection ? - ... La danse. Même si votre partenaire vous paraît tout juste passable." Orgueil et Préjugés, Joe Wright. "There is nothing like dancing after all. I consider it as one of the first refinements of polished societies of the world. - Every savage can dance." Pride and Prejudice, Jane Austen. "Je décrète l'état de bonheur permanent" Sagan, Bonjour Tristesse. "He mec, te parler c'est comme passer un appel transatlantique." Robert Chalmers, Une vie en chute libre. "On ne lit pas et on n’écrit pas de la poésie parce que ça fait joli. Nous lisons et nous écrivons de la poésie parce que nous faisons partie de la race humaine ; et que cette même race foisonne de passions. La médecine, la loi, le commerce et l’industrie sont de nobles occupations, et nécessaires pour la survie de l’humanité. Mais la poésie, la beauté et la dépassement de soi, l’amour : c’est tout ce pour quoi nous vivons. Écoutez ce que dit Whitman : « Ô moi ! Ô vie !... Ces questions qui me hantent, ces cortèges sans fin d’incrédules, ces villes peuplées de fous. Quoi de bon parmi tout cela ? Ô moi ! Ô vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime... Quelle sera votre rime ?" Le cercle des poètes disparus. "Tu étais presque belle, j'étais pas loin d'être fidèle" Cali, L'amour parfait. "J'ai déroulé mes rêves sous tes pas, marche doucement parce que tu marches sur mes rêves." YEATS.

Latest Insta posts

Current Online Auctions